Experts from around the world set to meet in Abidjan to adopt new guiding principles on the right to education

(Abidjan, 4 February 2019) On 12-13 of February 2019, education and human rights experts will meet in Abidjan, Côte d’Ivoire, for the adoption of guiding principles strengthening the right to access free quality public education in the context of growing private actor involvement in education. 

This landmark text promises to be the new reference point for governments, educators and education providers when debating the respective roles and duties of states and private actors in education. The Guiding Principles unpack existing international human rights law on the right to education and outline practical guidelines for the growing global concern about the negative human rights impacts of the increasing private actor involvement in education.

Drawing on legally binding treaties, jurisprudence and other legal sources, the draft of the text that will be discussed in Abidjan has been developed by a Drafting Committee made up of nine internationally recognised experts on human rights law.

Professor Ann Skelton, the UNESCO Chair of Education Law in Africa, and the Chair of the Drafting Committee, commented: “These Guiding Principles can help ensure States set rules and regulations that guarantee private schools operate in such a way that is positive and does not negatively affect everyone’s right to access free quality public education.”

In order to prepare the text, an open, transparent and broadly consultative process has taken place in the last three years. From 2016 to 2019, a series of national, regional, thematic and online consultations were held to ensure that the resulting text address the different realities on the ground.

States, including those from the global south, such as Uganda, will benefit from the Guiding Principles in terms of having a reference point for policy development. For advocates, this tool will better enable us to hold governments to account to their obligations to regulate these actors,” said Salima Namusobya, Executive Director at the Initiative for Social and Economic Rights, one of the organisations that supported the process.

The adoption conference is expected to be attended by education and human rights law practitioners from more than 40 countries who will observe the process.

A secretariat made up of Amnesty International, the Equal Education Law Centre, the Global Initiative for Economic, Social, and Cultural Rights, the Initiative for Social and Economic Rights, and the Right to Education Initiative facilitated the consultative process.

A press conference will be held before the conference on 11 February, and on 17 February at 6pm, following the adoption of the much-anticipated final draft of the Abidjan Principles.  

You can follow the developments of the Abidjan Adoption Conference at #AbidjanPrinciples, and learn more at www.abidjanprinciples.org

Media Contacts:

For press releases in other languages, images and videos: www.abidjanprinciples.org/media

Le Parlement européen interdit le financement des écoles commerciales privées à travers l'aide au développement de l'UE

(Abidjan, 4 Février 2019) Les 12 et 13 février 2019, des experts de l'éducation et des droits de l’Homme se réuniront à Abidjan, en Côte d'Ivoire, pour l’adoption de Principes directeurs renforçant le droit d'accéder à un enseignement public gratuit et de qualité dans le contexte de la participation croissante des acteurs privés dans l'éducation.

Ce texte historique promet d’être le nouveau point de référence pour les gouvernements, les éducateurs et les prestataires d’éducation dans le débat sur les rôles et devoirs respectives des États et des acteurs privés dans l’éducation. Les Principes directeurs clarifient la législation des droits de l’Homme existante relevant du droit à l’éducation et fournissent des orientations pratiques relatives à la préoccupation mondiale croissante suscitée par les impacts néfastes pour les droits de l’Homme de la participation croissante des acteurs privés dans l’éducation.

S'appuyant sur des traités juridiquement contraignants, la jurisprudence et d'autres normes juridiques en vigueur, le projet de texte qui sera examiné à Abidjan, a été élaboré par un Comité de rédaction composé de neuf experts juridiques internationaux reconnus des droits de l’Homme.

La professeure Ann Skelton, qui est la chaire UNESCO pour le droit de l'éducation en Afrique, et la présidente du Comité de rédaction, a déclaré : « Ces Principes directeurs peuvent aider à garantir que les États établissent des règles et des réglementations garantissant que les écoles privées fonctionnent de manière positive et n’entravent pas le droit de chacun à accéder gratuitement à un enseignement public de qualité ».

Afin de préparer le texte, un processus de consultation ouvert, transparent et large a eu lieu au cours des trois dernières années. De 2016 à 2019, une série de consultations nationales, régionales, thématiques et en ligne ont été organisées afin de garantir que le texte reflète les différentes réalités sur le terrain.

« Les États, en particulier ceux du Sud, comme l’Ouganda, bénéficieront des Principes directeurs en ce qu’ils disposeront d’un point de référence pour l’élaboration de leurs politiques. Pour les défenseurs des droits de l’Homme, cet outil nous permettra de mieux responsabiliser les gouvernements par rapport à leurs obligations de réglementer ces acteurs », a déclaré Salima Namusobya, directrice exécutive de l’Initiative pour les droits sociaux et économiques, l'une des organisations ayant soutenu le processus.

Des praticiens du droit à l'éducation et des droits de l’Homme de plus de 40 pays devraient assister à la conférence d'adoption pour en suivre le processus.

Un secrétariat composé d'Amnesty International, d’Equal Education Law Center, de l'Initiative mondiale pour les droits économiques, sociaux et culturels, de l'Initiative pour les droits sociaux et économiques et de l'Initiative sur le droit à l'éducation a facilité le processus de consultation.

Des conférences de presse auront lieu avant la conférence d’adoption le 11 février ainsi que le 17 février à 18 heures (GMT), après l’adoption du très attendu texte final des Principes d'Abidjan.

Vous pouvez suivre le déroulement de la conférence d'adoption d'Abidjan sur #AbidjanPrinciples et en apprendre davantage sur www.abidjanprinciples.org.

Contacts médias :

Pour les communiqués de presse dans d’autres langues, des images et des vidéos: www.abidjanprinciples.org/media .

Sarah French